Phares romains à la Méditerranée

Phare d'Ostie (Italie)

Le phare d'Ostie signalait l'entrée du port principal de l'Empire, au grand centre du trafic maritime qui approvisionnait la ville de Rome elle-même. Celui-ci se trouvait tout près de la capitale, dans les alentours de l'embouchure de la rivière Tibre, dans la zone d'Ostie. Là se trouvait le Fiumicino, le canal qui donna son nom au lieu et qui au passé a servi pour connecter le Portus Traiani avec le Tibre, le long duquel les gabares tirées par des bœufs transportaient les marchandises -blé de la Sicile, huile de la Bétique ou gigantesques colonnes de marbre d'Égypte jusqu'à la capitale de l'Empire. Paradoxalement, la principale piste de l'aéroport Leonardo da Vinci se termine à l'endro it même où se levait le phare construit par Claudio, en suivant le modèle de celui d'Alexandrie.

Phare de Messine (Italie)

Le phare de Messine était localisé au nord-est de la Sicile, sur le Capo Pelloro, et guidait le trafic maritime entre l'île et la péninsule Italienne. Sur deux pièces de monnaie de Sextus Pompée de l'année 35 après de J.-C. il apparaît comme une tour cylindrique achevée en une coupole et sur laquelle se tenait la statue de Neptune avec un trident. Strabon le cite en comparant avec les colonnes d'Hercules et dit:

"…c'était une ancienne coutume de marquer les frontières au moyen des monuments semblables; un exemple de cela est la petite tour que les habitants de Regium ont élevée sur le détroite de Sicile, comme celui-là de Pelorus, qui se toruve de l'autre côté de mer."

Phare de Centumcellae (Civitavechia, Italie)

L'expansion de l'Empire au Ier siècle ap. J.-C. signifia que le port d'Ostie devint insuffisant pour drainer l'intense trafic maritime entre Rome et les provinces, et que la construction de nouveaux ports vers lesquels on pourrait acheminer une partie du trafic maritime était nécessaire pour décongestionner celui d'Ostie. Le port de Centumcellae est né durant cette période ainsi que le phare construit sur une île artificielle b&acicr;tie pour protéger les quais des vagues.

Ce projet construction fut à l'initiative de l'empereur Trajan qui, entre 103 et 113 ap. J.-C. encouragea les travaux dans ce complexe portuaire.

Plus d'informations sur Phares romains à la Méditerranée [.PDF]