Valeur exceptionnelle

Selon s'établit aux directrices pratiques pour l'application de la Convention du Patrimoine Mondial, les biens qui font partie de la Liste de Patrimoine Mondial ont à démontrer une valeur universelle exceptionnelle qui les fait différents de tout autre bien et qui justifie le critère par lequel le Comité de Patrimoine Mondial décide de les inscrire. Dans le cas de la Tour d'Hercule, sa valeur universelle exceptionnelle réside en qu'il est:

  • Le seul phare romain du monde qui se conserve entièrement ou presque, certainement plus de 60%, et qui continue à fonctionner actuellement.
  • C'est, en plus, un cas paradigmatique d'une intervention architectonique dans un monument de l'Antiquité parce que quand en 1790 Eustaque Giannini a projeté la restauration de la Tour d'Hercule, il l'a fait en appliquant des critères scientifiques, en démontrant un respect total par l'intégrité du phare et en préservant son authenticité. Par cela, cette intervention, loin de lui enlever de la valeur, suppose un attrait additionnel parce qu'elle démontre la sensibilité des hommes et des femmes du XVIIIe siècle quand ils intervenaient dans le patrimoine construit.

Par tout cela, la Tour d'Hercule apporte à l'humanité la connaissance de l'évolution de la technique de signalisation maritime depuis l'époque romaine à nos jours. Elle constitue dans ce sens un modèle exceptionnel à travers duquel on peut étudier le développement et l'évolution des différents systèmes de signalisation et d'aide à la navigation dès le commencements de notre ère à l'actualité.