Description

La Tour d'Hercule est le seul phare romain qui s'est acquittée de sa fonction primitive depuis ses origines jusqu'à nos jours: celle de servir comme signal maritime et instrument de navigation aux embarcations qui dans sa route traversent le coureur atlantique. Cette particularité tourne la Tour en exemple exceptionnel comme le témoignage unique des nombreux phares que les civilisations du passé ont construits au bord de la mer et que, malheureusement, ont été perdus dans le devenir de l'histoire, alors que la Tour d'Hercule continue de s'acquitter de la mission d'orienter et diriger les hommes de mer qui font front quotidiennement à l'immensité de l'océan.

Le phare a été construit par toute probabilité dans la deuxième moitié du Ier siècle ou dans les premières années du IIe siècle ap. J.C. par l'Empire romain dans le finis terrae du monde connu, c'est-à-dire, dans le nord-ouest de l'Hispanie, à l'entrée du grand Golfe Artabre, qui comprend les 'rías' (vallées) du Burgo, Ares et Ferrol (La Corogne, Espagne), pour accompagner aux bateaux qui encadraient l'extrémité la plus occidentale de l'Empire. Le lieu choisi pour son emplacement a été un coteau rocheux, dénommé Pointe Eiras, de presque 57 m de hauteur, qui se trouve entre la Pointe Herminia et la Pointe de l'Orzán, en dominant l'extrémité septentrionale de la péninsule dans laquelle s'assoit la propre ville de La Corogne.

Cette construction singulière est d'une plante quadrangulaire d'à peu près 11,75 m de côté et présente une hauteur totale de 55 m, duquels 34 m sont à la fabrique romaine et 21 m à la restauration réalisée en 1788 pour moderniser le système de signalisation maritime. Actuellement la Tour se lève sur une ample plate-forme polygonale de 32,40 m de largeur, qui lui sert d'une base et qui a été construite au début du XIXe siècle.

Extérieurement, le monument présente une structure prismatique sur laquelle on dispose une couronnement octogonal avec des renforts de section triangulaire dans les coins, qu'adoucit la base carrée. À ce premier corps en forme de tour, un autre lui arrive, décroissant en hauteur, qui serve de base à la lanterne, dans laquelle se trouve la lampe puissante qui avec sa lumière illumine les intrépides navigateurs.

Plus d'informations sur la Description de la Tour